A NOUVEAU A LA POURSUITE DU SOLDATS BARTHAS:

barthas2

Alors que 2017 pointe sa trogne pas vraiment réjouissante, il était temps de donner quelques nouvelles du Soldat Barthas dont je poursuit la mémoire depuis 2014.

Fin 2016, contrat signé avec les Éditions de la  Découverte, pour un roman graphique, la quête franchit donc une nouvelle et décisive étape et va pouvoir devenir un roman graphique, pour une sortie en Librairie programmée fin 2018.

Le travail de découpage a démarré depuis mi janvier, il s’agit d’illustrer 95 pages extraites des 600 que comptent les carnets de guerre de Louis Barthas. Rémy Cazals découvreurs des carnets les a sélectionnées et préfacera l’ouvrage. 176 pages de BD et textes originaux, sans adaptation, qui accompagneront les quatre années vécues et racontées par Louis Barthas.

L’occasion  à cent de distance, de  faire le parallèle entre ces deux dates qui portent en elles des évènements lourds et importants pour l’histoire de l’humanité:

1917, une année qui apporte encore son cortège de massacres de masse, les généraux et les industriels ont appris à collaborer efficacement, mais c’est aussi l’année de la grande Révolution Russe qui va bouleverser l’Histoire de l’Europe. Un vent de panique souffle sur la classe bourgeoise, propriétaire des moyens de production. Celle-ci  comprend qu’elle ne sera plus seule à organiser les sociétés humaines et leur exploitation, elle devra désormais compter avec une classe ouvrière organisée qui va lui contester le pouvoir et lui imposer des conquêtes sociales majeures et la prospérité pour un plus grand nombre.

2017, le communisme soviétique issue de cette Révolution s’est disloqué contre un capitalisme mondialisé depuis 30 ans déjà . Alors que celui-ci à nouveau libéré mitonne une nouvelle crise dont lui seul a le secret, voilà que l’Europe Libérale et sa tyrannie gestionnaire sans vision est menacée à nouveau par une Révolution d’une tout autre nature:  Une Révolution conservatrice susceptible d’exposer l’Europe et le monde industrialisé à une régression démocratique, sociale et écologique sans précédent.

J’imagine que le militant Socialiste Barthas aurait eu bien des choses à dire, sur la trajectoire prise par le monde, en attendant on peut lui emprunter son inébranlable conviction militante et que du « Péril nait toujours ce qui sauve ».

A suivre donc…

Enregistrer

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans BANDE DESSINEE, NEWS

On vit une époque formidable.

L’histoire est aussi faites par les hommes collectivement, et si le 31 mars ne rentrera peut-être pas dans les livres d’histoire officiels ( on a l’habitude quand cela concerne l’histoire sociale ) elle permettra de montrer la véritable nature de la réforme, le code du travail n’a jamais empêché les licenciements, la justice Prudhommale devrait être renforcée pour garantir son fonctionnement.

Ils sont les garants d’une justice véritablement paritaire ( démocratiquement élus et paritaire 50% employeurs et 50 % salariés ), on a du mal à comprendre le peur de l’arbitraire dénoncé régulièrement par Gattaz.

Finalement L’État devrait renforcer cette institution pour aller plus loin dans le travail démocratique de la vie économique et se tenir à distance du lobbying agressif du Médef, et son clergé.

séparation  La cop 21 s’éloigne et ses bonnes intentions encore plus vite, heureusement le monde de la Finance donne l’exemple et le monde bancaire en tête. les circuits courts et proximité de rigueur.

circuits_courts

 

 

l’abandon du projet de loi, est une bonne nouvelle, Hollande minimise le travail démocratique d’opposition de la Gauche contre le socialisme de Caserne à l’oeuvre. et accuse La Droite d’avoir fait capoter la loi, qu’on ne s’y trompe pas elle aurait surement fait pire. un enterrement de première à moins que ce ne soit un naufrage…

retropedalo

Poster un commentaire

Classé dans PORTFOLIO

L’Expo BARTHAS derniers jours…

Samedi dernier, il y a eu la conférence de Rémy Cazals, pas beaucoup de Public mais plutôt intéressé par la démarche de Rémy Cazals qui a développé dans le cadre du CRID (http://crid1418.org/)  un travail historique original de collecte et d’analyse des témoignages individuels pour rendre compte de l’expérience collective de cette guerre et en donner un tout autre récit que celui de l’histoire officielle militaire.500TEMOINS.Couv1BD72

 

L‘ouvrage collectif qu’il a dirigé , prolonge le travail et surtout complète celui de Norton Cru, c’est un recueil de témoignages qui introduit ceux des classes populaires, ainsi que celui des Femmes. Il en donne un éclairage plus riche, au plus près de la vie.

Il est dispo à la Librairie AB, n’hésitez pas à en parlez autour de vous, à tous ceux que le sujet intéresse et concerne.

 

Il reste également quelques jours pour voir l’expo à la Librairie AB et à la Médiathèque de Lunel avant que je ne la range quelque temps pour scanner certaines des illustrations. Elles feront partie d’un roman graphique autour des carnets de Guerre de Barthas dont je vais entamer la réalisation pour les éditions La Découverte. Pas de date de sortie, mais surement avant 2018, de quoi finir le centenaire en beauté.Affiche Fredman-lunel(A3)

J‘en profite pour remercier Delphine, ma Libraire préférée pour le soutien de tout les instants, elle prépare en mars à l’espace Castel à Lunel, son Festival Polar et pinard. programme ici.Comme d’habitude, on va suivre l’histoire de près!

https://www.facebook.com/durougeaunoir2016/

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans PORTFOLIO

BARTHAS, UN POILU LANGUEDOCIEN A LUNEL

A peine décroché de Lunel-Viel,  l’Expo Barthas /Fredman  » on croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels » revient à LUNEL pour 2016 du 5 au 30 janvier.  La Librairie AB et la Médiathèque se sont associées pour proposer deux lieux d’expo pour ce nouvel accrochage.

A la suite des évènements tragiques du 13 novembre, c’est à nouveau l’occasion pour nous de questionner l’Histoire sur la notion de Guerre, terme utilisé par le chef de l’Etat et l’exécutif après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Notre territoire national connaît depuis la fin du second conflit mondial, un état de paix prolongé et l’irruption soudaine de la violence armée, nous montre que la Paix n’est jamais un état de nature.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Raymond_Poincar%C3%A9/138547

raymond-poincare-3089175-jpg_2724617_660x281

Poincaré en visite sur le front.

On est heureux de recevoir à cette occasion, Rémy Cazals pour sa conférence « Un poilu languedocien de 14-18 : Louis Barthas. Il est en effet découvreur des Carnets de Louis barthas et a contribué à leur Publication en 1978 par François Maspero.  (Conférence: Samedi 23 janvier à 16h
Médiathèque intercommunale – Lunel Public ado- adulte, entrée libre)

Ce sera l’occasion de le questionner sur sa démarche d’historien, Après Norton Cru, qui avant lui avait recueilli au sortir de la guerre, les témoignages d’un certain nombre de combattants  (http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=810)

photofinie

Jean Norton Cru

Rémy Cazals a à son tour collecté, étudié et confronté les témoignages des expériences individuelles des combattants anonyme. Cette démarche d’historiographie de la Première Guerre mondiale par le bas, s’oppose à celle racontée par les élites politiques et militaires et ont permis de construire une tout autre réalité de la grande Guerre, un contre-récit à celui proposé par l’histoire Officielle.

A la suite du débat on pourra pour ceux qui le désirent se procurer l’ouvrage: 500 témoins de la Guerre (Editions Midi-pyrénéennes / EDHISTO ) que Delphine de la Librairie AB proposera tout comme les Carnets de Louis Barthas aux Editions de la Découverte. http://www.franceculture.fr/oeuvre-500-temoins-de-la-grande-guerre-de-remy-cazals,
Le Vernissage de l’expo aura lieu à La Librairie AB Place de la Fruiterie, Delphine nous accueillera le Samedi 10 janvier 2016 à partir de 12h, Je dédicacerais pour ceux qui le veulent des reprographies de 4 dessins tirées de l’expo disponible à la Librairie.

Affiche Fredman-lunel(A3)

Poster un commentaire

Classé dans EXPO, NEWS

Barthas sur les murs de LUNEL VIEL

Depuis le 10 novembre au soir, la silhouette de Barthas s’étale sur les murs au hasard  des rues  de LUNEL VIEL, pour annoncer une nouvelle sortie de l’expo « On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriels » mon travail d’illustration autour d’extraits de textes de Barthas. L’occasion de se taper une petite balade dans cette Ville qu’on traverse parfois un peu trop vite, emporté par le flot des voitures de la 113.

 

DSCF5082 DSCF5081 DSCF5075 DSCF5073

Jusqu’au 11 décembre elle sera visible à la mairie de LUNEL VIEL, dans les escaliers et les lieux d’accueil de la Mairie. Profitez en pour faire un tour dans le Parc et son Orangerie, un lieu propice à la rêverie.         horaires d’ouverture 8h30 12h00/ 14h 17h.

Affiche Fredman-LunelvielBD(A3)

Poster un commentaire

Classé dans PORTFOLIO

Un Récit à hauteur d’Homme

Je ne sais plus qui disait, que l’histoire est écrite par les vainqueurs mais pas seulement, elle est aussi écrite par les élites.  J’y ai repensé en croisant dans un kiosque, la une d’un Hors-série de l’Express « Napoléon, le Héro absolu » celui que Barthas appelait le grand massacreur.

L’histoire de Louis Barthas, n’est pas une suite ininterrompue de grands récits héroïques dans laquelle les hommes ordinaires ne sont que des quantités négligeables, ballotés au gré des décisions plus ou moins inspirées de  grands stratèges et d’ Élites Politiques. C’est celle qu’il raconte dans ses carnets de Guerre. Un récit  à hauteur d’homme, de cette France paysanne disparue dans le fracas du Vingtième siècle. Pas de héros, juste des hommes, cet ouvrier tonnelier témoigne de la souffrance de ses camarades d’infortune , rêvant d’une vie meilleure. Comme tout militant socialiste, il a la conviction que le progrès humain, celui du progrès social si précieux, rendra la vie collective et les rapports sociaux plus supportables à tous.

Alors que les intellectuels comme Roland Dorgelès ( Les Croix de Bois) , Henri Barbusse ( Le Feu) ou du coté Allemand, Ernst Junger (orage d’acier) avaient raconté leur guerre avec leur légitimité d’écrivain et d’intellectuel, Barthas n’avait jamais envisagé un seul instant que ses carnets pourraient un jour être publiés. Restés dans les tiroirs jusqu’à sa mort en 1952, c’est l’historien Rémy Casals qui les découvre et les préface dans la première éditions chez François Maspéro en 1978.

J‘ai  rendu un hommage en dessin, un carnet de tranchée qui accompagne des extraits de textes tirés des  Carnets de Guerre du Soldat Barthas aux Editions de la Découverte. Une nouvelle fois vous pourrez voir l’expo à Lunel Viel, à l’hôtel de Ville, à partir du 11 novembre jusqu’au 11 décembre 2015  entrée libre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 14h à 17h.

Un Vernissage aura lieu le 11 novembre2015 dans les salons de la Mairie à Partir de 12h.

DSCF4128

Barthas aux Invalides devant le tombeau du grand massacreur, juste avant sa démobilisation en 1919.

Poster un commentaire

Classé dans PORTFOLIO

QUAND LES PETITES FILLES AIMENT LA BAGARRE!

Quelle point commun entre une petite fille de 8 ans, Le Mexique, la Lucha Libre , un démon Gardien , et el dia de los Muertos?

Rien à priori, mais c’est pourtant ce que l’on a choisit de rassembler dans ce projet de série animé qu’on porte depuis quelques années avec Raul, producteur au sein d’Inefecto, prod 3d pas très loin de Montpellier. Et pour mettre en scène cette histoire pas banale, on a choisit de développer une technique particulière, qui mélange décor réelle tourné en vidéo avec intégration de personnages en 3d. Le résultat nous a enthousiasmé, et a reçu un bel accueil réservé par ceux qui l’on vu. Marathon producteur d’animation nous accompagne dans cette aventure, et désormais nous développons écriture et design avec eux.

J‘en profite pour faire un retour sur la Génèse de ce drôle et de Projet du nom de ses deux héros  qu’on porte avec Raul Carbo depuis sept an déjà. Car pour en arriver là l’imagination emprunte des chemins de travers et mystérieux. C’est au départ un personnage dessiné au feutre que remarque Raul parmi tous ceux que je griffonne au fils des jours, une sorte de génie qui aurait pu sortir d’une lampe, face à  une petite fille à couette ronde.

vlad_design_01

Les deux personnages sont d’abord mis en scène dans un court métrage qui n’a finalement pas vu le jour. Il s’agissait de traverser le rêve d’une petite fille au cours d’une nuit trèèès agitée,qui se  transformé en cauchemar par une imagination fertile peuplée de monstres aussi loufoques que très inquiétants. C’est toujours in-extrémiste que Vlad, devenu son Démon gardien, la tirait de leurs griffes.

mood_couleur

Devenue Louise, la petite fille entreprend un voyage dans son monde intérieur, elle y prend un incroyable ascenseur pour descendre dans son inconscient à la rencontre de mondes intérieurs où elle affronte ses peurs et démons pour mieux les dompter. A partir de ce moment, on décide d’en faire une série. L’approche psychanalytique étant un peu trop sérieuse et les premiers retours sur le dossier pointaient un problème de lisibilité, on a donc continuer la réflexion.

ascenseur2

arbre

Après pas mal de tours et détours, c’est finalement au Mexique que Vlad et Louise ont atterrit en plein désert, où désormais les deux personnages vont vivre au rythme de la Lucha Libre et sillonner le Pays à la rencontre des esprits du Dia de los Muertos qui incarneront ses peurs à travers les épreuves qui l’attendent sur le ring de la Vie!

Le travail final sur les personnages a nécessité d’autres approches pour donner l’aspect définitif qu’ont les personnages dans le trailer :

Le personnage de Vlad devenu un catcheur et sa gueule de démon gardien.

Louise a endossé sa tenue de combat qu’elle arbore en toute occasion.

pose_louise

La mise en couleur et les recherches de posing ont permis de finaliser la modélisation des personnages en 3d sous Maya.

vlad_louise001coul

 

pose_bras_croises_regard_cam_simplifie

Voilà un très rapide survol de la construction de ce projet qu’on espère voir aboutir très bientôt!

1 commentaire

mai 16, 2015 · 4:13

EXTRAITS DU DERNIER DISCOURS DE JAURES…

Sur les images de l’expo, des extraits du Discours de Jaurès, première victime de la grande Guerre, le 31 juillet 1914.

Le 25 juillet, à Vaise, Jaurès vient soutenir Marius Moutet dans sa campagne dans le contexte de la guerre qui menace l’Europe.  Dans un mélange de tristesse, d’angoisse, et d’espérance qui l’étreint à la veille du conflit il prononce un discours dans lequel il condamne énergiquement les logiques guerrières à l’œuvre. Il essaie de convaincre également la classe ouvrière de se désolidariser d’une guerre dans laquelle elle a tout à perdre et qui stopperait durablement le mouvement social dans son émancipation.

Alors que les Partis Socialistes Européens hésitent, Jaurès tente une dernière fois de conjurer la catastrophe à venir. La classe politique au pouvoir et la bourgeoise, attisant le nationalisme au sein des populations et le militarisme des sociétés, précipiteront le continent dans le conflit Mondial.

timthumb1Les empires et les démocraties vont se fracasser dans la guerre totale que le Capitalisme permettra et nourrira. Ce capitalisme, dont Jaurès disait qu’il portait la guerre comme la nuée porte l’orage.

Sur la photo de Jaurès s’adressant à la foule, aucun micro, le discours se propageait grâce aux militants qui relayaient chacune des phrases de l’orateur, faisant des spectateurs, des acteurs du discours politique.

On se retrouvera à nouveau à la salle Musidora du Lycée de Lunel avec le vernissage de l’Expo. « ON CROIT MOURIR POUR LA PATRIE, ON MEURT POUR DES INDUSTRIELS » dans le cadre des traversées le 26 avril prochain. à très vite donc autour d’un verre.

invitation_expos

 

1 commentaire

Classé dans EXPO, NEWS

ENTRE ST CHRISTOL ET LUNEL,L’EXPO BARTHAS SE BALLADE A NOUVEAU!

Le 13 Mars dernier on a décroché l’expo des murs de Viavino. Après un mois au cœur du musée de la vigne de St Christol, c’est désormais 22 illustrations qui vont se retrouver sur les cimaises de la salle Musidora au Lycée de Lunel. Dans la cadre de Traversées , le nom que porte désormais les semaines du festival méditerranéen de Lunel, et dans le cade également du centenaire de la grande guerre, l’Expo Carnets de Tranchées se tiendra du 26 mars au 9 avril , vernissage le jeudi 26 à 18 h, petits fours et grosses discussions autour d’un verre!

traversée_programme_2015-15

traversée_programme_2015-1

Deux autres expos sont proposées avec celle sur Louis Barthas. Camera Obscurae de Claude Martin-Rainaud, un prometteur voyage dans l’oeil de l’image et qui partage l’espace avec la mienne.  Et Laboratoire d’Aurélie Aura, Espace feuillade, un surprenant univers de photographie d’installation d’objets, délicatement poétique, entre surréalisme et nostalgie, l’esprit de Man Ray n’est pas très loin. Aurélie s’occupe également avec Yoan Armand Gil, des Editions Venusd’ailleurs, éditeurs d’art et collectif d’artistes. allez faire un tour sur le site ça vaut un click de détour. C’est également Yoan qui a assuré la fabrication des repros de quatre de illustrations signées et numérotées et que je propose à la vente pendant l’expo « on croit mourir pour la Patrie , on meurt pour des industriels ».

http://venusdailleurs.wix.com/editions

traversée_programme_2015-9

N’oubliez pas d’aller faire un tour à la rencontre des textes très forts et émouvants de Louis Barthas extraits de ses carnets de guerre aux Editions de la découverte.

Bon Festival à tous.

Fredman

Pour le programme du festival un lien  http://media.wix.com/ugd/fa754c_e74630a1514f4510abe7f5a62d3e898b.pdf

Poster un commentaire

Classé dans EXPO, NEWS

VERNISSAGE VIAVINO

On s’est retrouvé dans une des halles de Viavino, autour d’un poêle ronflant. Une cinquantaine de personnes, venus pour le vernissage ont écouté les mots de bienvenue, de présentation et de remerciement du Maire de St Christol et de Vincent Millet l’adjoint à la culture. L’expo est donc en place depuis hier dans ce nouveau lieu jusqu’au vendredi 13 mars. Il en permettra, je pense, une bonne visibilité avec une plage horaire étendue et une attractivité du lieu qui incitera sûrement à y faire un tour.

En basse saison (de décembre à fin mars) ouverture de 10h à 13h et de 14h à 17h, du mardi au vendredi.

L‘accrochage a permis une bonne mise en valeur, et même si le lieu est un peu vaste, l’installation sur une des moitiés a permis de créer un espace resserré et éviter une dispersion des dessins.

Si le cœur vous en dit donc n’hésitez pas à trainer du côté de St Christol, vous ne serez pas déçu par l’endroit et l’ expo je l’espère!

 

DSCF4282

Poster un commentaire

Classé dans EXPO, NEWS